Return to site

Quand Elon Musk et Arianna Huffington parlent sommeil et performance

Cet été fut le théâtre d'un échange particulier entre deux des plus grosses personnalités de la Silicon Valley : Elon Musk, dirigeant de Tesla et Arianna Huffington, fondatrice du média éponyme. Cette discussion rapidement rendue publique par les réseaux sociaux portait sur un sujet qui revient régulièrement sur le devant de la scène : l'importance du repos pour optimiser sa performance, et plus largement la difficulté à trouver un bon équilibre entre vie et travail.

Tout a commencé lors d'une interview de l'entrepreneur par le New-York Times où il confie que ces 12 derniers mois furent les plus "difficiles et douloureux" de sa carrière. Il y admet également avoir beaucoup de mal à se recharger, ne pas passer assez de temps avec sa famille et de devoir se médicamenter pour arriver à dormir. Il n'en a pas fallu plus pour qu'Arianna Huffington réagisse. Fondatrice et présidente de l'entreprise Thrive Global, qui promeut le bien-être au travail à travers le monde, elle publie la jour suivant l'interview, une lettre ouverte à son homologue de chez Tesla.

Cher Elon,

 

Comme tu le sais, je suis une de tes plus grandes admiratrices, à la fois personnellement et de toutes les manières dont tu changes notre monde. J'ai toujours particulièrement aimé comment, à chaque fois que je te vois, la première chose que tu fais est de sortir ton téléphone pour me montrer fièrement des vidéos de tes adorables enfants et de leurs derniers exploits [...].

 

Tu es une personne à la vision incroyable. Ton génie et ta capacité à innover et changer le monde ont toujours été influencés par ta passion, pas seulement pour tes enfants et tes amis, mais pour ce que tu appelles « la portée et l’échelle de la conscience humaine » et notre « recherche d'éclaircissement » [...]

 

Comme tu l'as dit au New York Times, tu t'es épuisé à travailler 120 heures par semaine cette année, au détriment de tes enfants et de tes amis. Tu as passé des journées entières enfermé dans l'usine Tesla, sans jamais en sortir. Tu ne prends pas non plus de vacances. Il est impossible que tu parviennes à t'investir de manière efficace dans ta vision et ta créativité quand tu ne prends pas le temps de reconnecter avec les gens que tu aimes mais aussi avec toi-même.

 

Il ne s’agit pas que de travailler dur - bien sûr, tu travailleras toujours dur. Il s’agit de travailler de manière à prendre les meilleures décisions.

 

Tu es une personne scientifique, concentré sur les données. Tu es obsédé par la physique, l’ingénierie et la façon dont les choses fonctionnent. Applique donc cette même passion pour la science à toi-même. Les gens ne sont pas des machines. Pour les machines, un temps d’arrêt constitue un problème ; pour les humains, c'est une caractéristique. La science est claire. Et ce que cela nous dit, c’est qu’il n’est tout simplement pas possible de prendre de bonnes décisions et de réaliser tes ambitions mondiales tout en avançant à sec.

 

Pour ne citer qu’une seule étude, après 17 à 19 heures sans sommeil, nous commençons à avoir des niveaux de déficience cognitive équivalant à un taux d’alcoolémie de 0,05%, juste en dessous du seuil d’ivresse légal. Aucun chef d'entreprise n'embaucherait des personnes venues travailler en état d'ébriété, alors ne modélisez pas ce comportement pour vos employés.

 

Tesla est une entreprise révolutionnaire parce qu'elle montre à tous comment l'énergie peut être utilisée de manière efficace, une idée qui a le potentiel de changer le monde [...]. Mais d'un autre côté, tu réalises la démonstration d’une manière extrêmement obsolète, anti-scientifique et horriblement inefficace d’utiliser l’énergie humaine. C'est comme essayer de nous lancer dans un avenir énergétique propre (ou dans l'espace) avec une machine à vapeur fonctionnant au charbon. Cela ne marchera pas.

 

Alors prenez exemple sur un autre grand visionnaire américain Franklin Delano Roosevelt (FDR). En 1940, l'Amérique était à un moment précaire de son histoire. La Grande-Bretagne était en guerre et ses ressources commençaient à tarir. Ils avaient besoin d'aide, mais Roosevelt savait que le Congrès ne prêterait jamais de l'argent à la Grande-Bretagne. Ainsi, au lieu de s'acharner à travailler 120 heures par semaine, FDR a choisi de prendre une pause de dix jours sur un navire de guerre. Le voyage a suscité des critiques, mais il savait ce qu'il faisait - il avait besoin de temps et d'espace pour se ressourcer. Le résultat a été le programme de prêt-bail de 50 milliards de dollars, décrit comme son chef-d'œuvre politique qui lui a permis de convaincre le Congrès d'aider les Britanniques à continuer de résister aux nazis.

 

Elon, le futur de Tesla dépend de ta capacité à réaliser ton propre chef-d'oeuvre. Cela ne dépend pas de combien d'heures tu parviendras à rester éveillé. Tesla - et le monde (sans parler de toi et de tes beaux enfants) - se porterait mieux si tu prenais régulièrement le temps nécessaire pour te recharger, te ressourcer et renouer avec tes réserves exceptionnelles de créativité et ta capacité à innover. Travailler 120 heures par semaine ne te permet pas d'exploiter tes qualités uniques, cela les gaspille. Tu ne peux pas passer outre, c'est tout simplement comment notre corps et notre cerveau fonctionne. Personne ne sait mieux que toi que nous ne pourrons pas atteindre Mars en ignorant les lois de la physique. Nous ne pouvons pas non plus arriver là où nous voulons aller en ignorant les lois scientifiques dans notre vie quotidienne.

 

Dans votre interview avec le Times, tu as mentionné que tu avais passé les 24 heures de ton 47ème anniversaire, au travail (« toute la nuit - pas d'amis, rien »). J'applaudis ton honnêteté et ta vulnérabilité en réalisant que tu as besoin d'une nouvelle façon de travailler. Je te souhaite donc un 48e anniversaire plus heureux, plus sain et encore plus efficace et visionnaire. Tu en as besoin, Tesla en a besoin, et le monde en a besoin. Et pour ton prochain anniversaire, je serai heureux d'organiser la fête - et tous les téléphones de travail seront confisqués à la porte !

 

Lire la version complète et originale (en anglais)

Une lettre pleine de bon sens, et Arianna Huffington sait de quoi elle parle. Il y a quelques années, c'est elle-même qui fut la proie d'un burn-out tellement impressionnant, qu'elle choisit de dédier sa vie et son énergie à changer nos façons de travailler, en créant Thrive Global.

Arianna Hufington

"Cher Elon, s'il te plaît change ta façon de travailler pour être en meilleure phase avec la science portant sur comment les humains sont les plus effaces : tu en as besoin, Tesla en a besoin et le monde en a besoin."

 

Elon Musk

"Ford & Tesla sont les deux seuls entreprises automobiles américaines à éviter la banqueroute. Je viens juste de rentrer de l'usine. Tu penses que c'est une option. Ce n'en est pas une."

Elon Musk, fidèle à lui même, répondit à la lettre d'Arianna Huffington à travers un tweet posté à 5:32 du matin, prenant non pas Franklin Roosevelt comme exemple mais Henry Ford. Les arguments d'Arianna Huffington ont ils su percer la carapace de cynisme qu'Elon Musk affectionne tant ? L'avenir nous le dira mais si cette lettre est ouverte, c'est aussi pour que nous en tirions des enseignements pour notre propre vie.

La Siestoune a pour mission de démocratiser la pratique de la sieste en entreprise grâce à un meuble de sieste dédié aux milieux professionnels. Vous souhaitez en savoir plus ? C'est par ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly