Return to site

La sieste : un premier pas pour réduire

votre stress

La sieste prodigue un effet anti-stress à qui la pratique quotidiennement

Selon une étude réalisée par la fondation européenne de Dublin, la France est handicapée par un niveau de stress particulièrement important. Parmi les 27 pays de l'Union européenne, nous figurons dans le top 3. Les causes citées sont à la fois physiques et psychiques. Parmi celles-ci on retrouve le manque de reconnaissance et l'environnement de travail. En France, le stress fait partie intégrante de la vie au travail.

Comme nous l'avons énoncé dans l'article concernant les effets directs de la sieste sur la santé, un repos de 20 minutes dans la journée présente de nombreux bénéfices pour notre corps et notre moral. Mais s'il y a bien un mal que la sieste parvient à combattre systématiquement, c'est le stress. En plus de permettre à l'organisme de récupérer des effets négatifs liés au stress psychologique, elle permet également de diminuer son niveau et même de prévenir son apparition. Explication.

La sieste intervient dans un premier temps indirectement contre le stress. Choisir de se reposer au premier signe de fatigue permet d'apaiser le système nerveux du siesteur. Ce qui se traduit par une décontraction immédiate des muscles et par conséquent, engendre une attitude plus détendue. Ajoutez à cela les effets bien connus de la sieste que sont la hausse de la concentration, de la mémorisation et même du moral et vous obtenez un cocktail naturel de confiance en soi. C'est pourquoi avant chaque échéance importante, certains professionnels décident de s'isoler pour piquer un petit somme. On peut notamment citer les chirurgiens, les artistes, les pilotes et les sportifs.

Mais concrètement, que se passe-t-il au niveau de notre cerveau lorsque l'on sieste ?

Selon plusieurs études réalisées afin de déterminer les effets de la sieste sur les capacités cognitives du cerveau, il semblerait que la sieste permette effectivement à notre cerveau de renforcer ses capacités. La recherche indique que quand un nouveau souvenir est créé, il est stocké dans l’hippocampe mais reste "fragile" : il peut facilement être oublié, surtout si le cerveau continue à recevoir des informations à mémoriser. Faire une sieste permet le transfert de ces souvenirs dans le néocortex, qui est la zone de stockage "permanente" du cerveau. Les capacités d'apprentissage sont donc réellement améliorées par la sieste, perfectionnant nos aptitudes et limitant nos erreurs.

Une autre étude, publiée aux Etats-Unis dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism a prouvé que faire une sieste rétablit dans l'organisme les niveaux d'hormones et de protéines permettant de combattre le stress. Cette étude fut la première à démontrer le lien entre la sieste et le système neuro-endocrinien et immunitaire.

« Nos travaux suggèrent qu'une sieste de seulement 30 minutes peut inverser l'impact hormonal d'une mauvaise nuit » explique Brice Faraut, l'un des principaux auteurs.

Vous l'aurez compris, la sieste est une solution naturelle au stress. Sachant qu'un cerveau non-stressé présente des capacités bien supérieures à un cerveau stressé, pourquoi hésiter ? Soulagez vous d'un stress inutile en siestant à heures régulières.

La Siestoune a pour mission de démocratiser la pratique de la sieste en entreprise grâce à Jacques, un meuble de sieste dédié aux milieux professionnels. Vous souhaitez en savoir plus ? C'est par ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly