Return to site

La sieste au service de la confiance

Valoriser ses équipes pour de meilleurs résultats

Saviez-vous que le modèle de culture d'entreprise français était inspiré de celui de l'armée ?

C'est pourquoi il est majoritairement fondé sur la hiérarchie et le contrôle. À l'autre extrême, on retrouve l'entreprise libérée, un mouvement dirigé par Isaac Getz depuis 2009, qui consiste à prodiguer une totale confiance à l'employé qui devient libre et responsable de ses actions. En 2016, plus de 4% des entreprises mondiales ont choisi cette voie de la libéralisation. Néanmoins il n'est pas obligatoire d'aller jusqu'à devenir une entreprise libérée pour intégrer de la confiance au sein de son management.

"Le bonheur c’est rentable" - Thierry Pick, CEO de Clinitex

Interview de Thierry Pick

L'importance de la confiance pour créer de l'engagement

Le contrôle entraîne de la méfiance et la méfiance, un manque de confiance. Les entreprises ayant fait le choix d'un management contrôlant ont d'ailleurs tendance à elles-mêmes générer des envies de transgression.

Les meilleurs managers sont ceux qui ont la capacité de motiver leurs équipes en installant un climat de confiance plutôt qu'une relation de pouvoir. C'est d'autant plus vrai aujourd'hui avec les nouvelles générations qui reconnaissent de moins en moins l'autorité. Instaurer un contexte de confiance mutuelle permet à l'employé de se sentir valorisé par son supérieur, plus autonome vis-à-vis de lui et donc d'être plus investi. Les tâches deviennent des responsabilités plutôt que des obligations.

Comment instaurer ce genre de climat de confiance ?

Pour commencer, être complètement transparent sur les règles établies afin de rendre l'implicite, explicite. La direction et les managers doivent apprendre à accepter l'erreur pour le voir comme un moyen d'apprentissage plutôt qu'un échec insurmontable. En se focalisant sur les forces de l'employé plutôt que sur ses faiblesses, ledit employé, en plus d'être rassuré, sera moins stressé et aura tendance à prendre plus d'initiatives.

Utiliser la communication transversale est aussi un point clé. En trouvant un moyen de communication ouvert, où chacun peut s'exprimer librement, on permet l'instauration d'un dialogue dans lequel ne pèse aucun cadre hiérarchisé. Une initiative qui peut-être facilitée par des espaces détente, des événements en extérieur, etc...

Et la sieste dans tout ça ?

Proposer des services bien-être aux équipes permet, outre d'aider à la valorisation des équipes et à l'amélioration de l'environnement de travail, de favoriser un management par la confiance. Installer un espace de sieste en libre service au sein d'une structure démontre que la direction fait confiance à ses équipes quant à son utilisation. On laisse l'employé la responsabilité d'atteindre ses objectifs en gérant comme il le souhaite sa performance. C'est pourquoi La Siestoune conseille les entreprises qu'elle accompagne de parler de "bonnes pratiques de sieste" plutôt que de "règles de sieste". L'objectif est d'apprendre aux collaborateurs à s'auto-contrôler et à devenir plus autonome dans la gestion de leur temps et de leur productivité.

Vous voulez en savoir plus ? Alors nous vous conseillons cet ouvrage : Et la confiance, bordel ?

La Siestoune a pour mission de démocratiser la pratique de la sieste en entreprise grâce à un meuble de sieste dédié aux milieux professionnels. Vous souhaitez en savoir plus ? C'est par ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly