Return to site

Éloge de l'oreiller

Tout ce que vous devez savoir sur votre plus fidèle compagnon de nuit

A l'occasion de l'anniversaire des 9 000 ans de l'oreiller, La Siestoune s'est senti le devoir de marquer le coup en accordant un éloge à l'une des plus belles inventions du monde. Attention, cet article traite bien de l'oreiller, le vrai, à ne pas confondre avec le coussin. Un coussin s'utilise sur un canapé, une chaise ou un fauteuil pour caler le dos, les fesses ou les bras, tandis que l'oreiller a été créé dans un but précis : transformer votre lit en nuage.

Un peu d'histoire

Les historiens ont retrouvé des traces de l'utilisation d'oreillers qui remontent à 7 000 ans avant J.C. Et à cette époque, les mésopotamiens étaient encore très loin du confortable petit nuage parce que leurs oreillers étaient fait... de bois. Utilisés pour fluidifier la circulation du sang, prévenir les maux de dos et de cou mais aussi pour maintenir la tête des défunts de façon symbolique, les premiers oreillers n'étaient que des rondins de bois taillés. Mais il nous faut faire l'effort de nous remettre dans le contexte : à l'époque, les lits et les matelas n'existaient pas et surélever la tête permettait d'éviter tout contact avec insectes et autres rampants. Logique. Les Égyptiens, en sculptaient même en pierre ! Ce sont les romains qui intégrèrent une dimension de confort à l'oreiller en utilisant de la paille, des roseaux et des plumes.

En Chine, ils choisirent la voie du raffinement pour leurs oreillers : de la porcelaine, du bambou, du bronze et même du jade. Les chinois privilégiaient les matériaux durs car selon les croyances locales, les matières douces étaient réputées pour absorber l'énergie du corps humain pendant le sommeil. Dans la plupart de ces oreillers rigides étaient cachés des objets précieux ou des plantes médicinales sélectionnées pour leur vertu apaisante.

En Europe, notamment chez les Romains et les Grecs, l'oreiller a été longtemps considéré comme un symbole de prestige et la production en masse était interdite pour que seule l'élite puisse en profiter.

Comme mentionné ci-dessus, seuls les riches et les élites utilisaient des oreillers dans les temps anciens. Au Moyen Âge en Angleterre, seules les femmes en travail s'en servaient. Les oreillers étaient rarement utilisés par les hommes, car ils étaient perçus comme un signe de faiblesse. Ils n'ont gagné en popularité en Europe et aux États-Unis qu'au cours de la révolution industrielle, quand des oreillers ont été produits en masse dans de grandes usines textiles. Cela leur a permis d'être moins onereux et la plupart des ménages ont commencé à utiliser des oreillers non seulement pour leurs lits, mais aussi pour la décoration.

L'oreiller d'aujourd'hui

De nos jours, un oreiller se compose d'un tissu rembourré de matériaux doux comme de la mousse synthétique, des plumes et duvet, du coton ou des plantes dans des densités et épaisseurs variées. On identifie deux types de rembourrage : Le naturel d’origine animale ou végétale et le synthétique. La première catégorie d’oreillers naturels est garnie de plumes et de duvet de canard ou d'oie. Le plumage est très contrôlé : les plumes et duvets sont prélevés sur des animaux élevés à des fins alimentaires. Ces oreillers sont très doux et confortables, mais peuvent être perçus comme des sources d’allergies. C’est pourtant une idée reçue ! Il n’est répertorié aucune allergie à la plume, mais une allergie à la poussière qui peut favoriser le développement des acariens, et la poussière aime particulièrement les produits naturels… Les oreillers à base végétale quant à eux sont rembourrés de sarrasin, et plus précisément de leurs écales (image ci-dessous). Sachez que pour un oreiller végétal, plus l'oreiller est lourd, de meilleure qualité il sera. Quant à l'oreiller synthétique, il bat des records en termes d'hygiène en offrant des matériaux anti-allergiques et anti-acariens. En revanche, leur durée de vie est inférieure à celle des oreillers naturels.

Dans tous les cas, votre oreiller naturel ou synthétique est bien souvent 100% recyclable. Au moment de changer vos oreillers, renseignez-vous sur les filières de récupération de vos produits usagés !

Les oreillers synthétiques ont une durée de vie moyenne de 2 à 3 ans tandis que celle des oreillers naturels peut aller jusqu'à 10 ans. Mais au fil du temps, les oreillers très sollicités perdent de leur gonflant et il est conseillé de les renouveler tous les 2 à 3 ans !

Les bienfaits de l'oreiller

Bien que certaines cultures ne prônent pas l'utilisation d'oreillers, ce dernier a des avantages considérables pour qui ne dort pas sur le dos (soit 90% des gens). En effet, dormir sur le côté ou sur le ventre sans oreiller soumet votre cou et votre dos à une élongation peu confortable et surtout dangereuse sur le long terme. Moins sexy mais tout aussi vrai, avoir la tête surélevée permet d'éviter les reflux gastriques durant la nuit lorsque vous dormez sur le ventre. En bref, peu importe votre position privilégiée de sommeil, l'oreiller joue un rôle clé dans le maintien d'une bonne posture et surtout... qu'est-ce que c'est confortable.

Choisir son oreiller

Pour cette cette partie technique, nous avons choisi de nous tourner vers des professionnels afin de leur demander leur avis. C'est pourquoi nous avons rencontré Constance, dirigeante de la marque Petit Meunier, une entreprise qui conçoit et fabrique des oreillers en France depuis plus d'un siècle maintenant.

"Le matelas et la couette apparaissent comme essentiels pour bien dormir, il en va de même pour l'oreiller qui vous accompagnera tout au long de vos nuits. Synthétique ou naturel, cet oreiller devra avant tout s'adapter à votre morphologie et à vos habitudes de sommeil. Vous ne choisirez pas le même oreiller si vous dormez sur le dos que si vous préférez vous endormir sur le ventre par exemple.

Un oreiller ferme pourra calmer des douleurs cervicales si vous dormez sur le côté ou sur le dos. Néanmoins, un oreiller moelleux sera fortement recommandé pour garantir à votre tête et votre haut du corps un maintien confortable durant toute la nuit. Il peut être parfois difficile de changer vos habitudes et positions de sommeil, c'est pourquoi si vous dormez sur le ventre, il vous faut privilégier un oreiller souple, afin de maintenir votre tête dans le prolongement de votre corps. Choisir l'oreiller de vos rêves nécessite de bien vous connaître vous-même ainsi que vos nuits pour trouver la composition et la taille qui vous assurera un repos et un confort optimal"

Pour découvrir quel type d'oreiller est fait pour vous, cliquez ici.

Bien s'occuper de son oreiller

Maintenant que vous savez quel oreiller choisir pour améliorer vos nuits, il va falloir en prendre soin. Riche de son siècle d'expérience, Petit Meunier vous propose quelques astuces : "Pour que votre oreiller garde sa forme et reste propre, il faut chasser la poussière et se débarrasser des acariens. Rien de mieux que d’ouvrir la fenêtre de sa chambre et exposer votre oreiller au soleil de l’été et au froid sec de l’hiver. Les acariens ne supportent pas l’exposition directe au soleil et encore moins les températures inférieures à 15°C"

N'hésitez donc pas à faire prendre l'air à votre oreiller. Mais comme tout fidèle compagnon, l'oreiller a une durée de vie limitée, comparable à celle d'une souris. Savoir changer d'oreiller au bon moment fait partie des règles du jeu du bon sommeil. Là encore, Constance a quelques conseils à nous prodiguer.

"Parce que l’oreiller est sollicité toutes les nuits pendant 7h13 en moyenne, la durée de vie optimale estimée d’un oreiller est de 2 à 3 ans. Durant cette période d’une utilisation dite normale, l’oreiller garde toutes ses propriétés de soutient et de maintient du haut du corps. A partir du moment ou vous constatez des douleurs cervicales ou un mal de dos au réveil, il se peut que votre oreiller ne remplisse plus ses fonctions, c’est en règle général le signe de le changer. Un oreiller adapté à votre manière de dormir permettra de soulager certaines douleurs"

Il est également important de laver ses oreillers en machine plusieurs fois par an. Même si cela peut faire peur, il faut simplement prendre connaissance des conditions de lavage et de séchage présentes sur l’étiquette, en particulier pour les oreillers naturels qui doivent sécher complètement.

Et pour la sieste alors ? Plutôt coussin ou oreiller ?

Après de longues heures de recherche et d'expérimentation, nous sommes arrivés à la conclusion qu'un oreiller est essentiel à la pratique de la sieste royale, qui se pratique au lit et qui dure généralement 1h30. En revanche, pour la power-nap, cela dépend fortement de la volonté du sujet : certaines personnes auront beaucoup de mal à s'extraire de leur oreiller au bout d'un quart d'heure mais d'autres seront content de l'avoir retrouvé ne serait-ce que pour un moment dans le but de se ressourcer. Un grand merci à notre partenaire Petit Meunier pour sa participation à cet article.

La Siestoune a pour mission de démocratiser la pratique de la sieste en entreprise grâce à un meuble de sieste dédié aux milieux professionnels. Vous souhaitez en savoir plus ? C'est par ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly