Return to site

5 astuces pour faire une sieste au travail quand votre entreprise n'a pas de salle dédiée

La sieste est un besoin naturel après tout... Aucune raison de s'en passer

Saviez-vous que la fatigue du début d'après-midi n'a rien à voir avec le déjeuner mais qu'elle est simplement la résultante d'un besoin naturel de repos qui apparaît environ six heures après le réveil ? Ce qui est plutôt logique finalement : si nous étions fatigués après avoir mangé, nous serions fatigués après le petit-déjeuner. Cet état de somnolence quotidien est simplement du à notre horloge biologique et le seul moyen d'y échapper, c'est la sieste. Pour les actifs qui n'ont pas la chance d'avoir un espace de sieste à disposition, ne vous inquiétez pas : la Siestoune vous a préparé un petit recueil d'astuces pour siester au travail.

Mais avant de vous donner les meilleures façons de piquer un somme au travail, nous tenons à rappeler que nous parlons dans cet article de power-nap : une sieste réparatrice de maximum 20 minutes qui permet au siesteur de ne pas sombrer dans un sommeil profond et de favoriser un réveil rapide. Ce type de sieste est le plus indiqué en entreprise car elle permet d'améliorer la concentration, la créativité et la réactivité tout en baissant le niveau de stress (si si, c'est prouvé). Donc pour ceux qui cherchaient des astuces pour pouvoir s'écraser pendant une sieste d'une heure et demi, ce sera surement pour un prochain article.

Si vous viviez en Chine, nous vous conseillerions de foncer vers le Ikéa le plus proche, et encore... la sieste est tellement profondément ancrée dans la culture chinoise que les employés chinois n'hésitent pas à siester directement sur leur bureau ou sur un lit de camp. Elle a même été intégrée dans la constitution en 1948 dans l'article 43 (xiuxiu : le droit au repos).

1. Apprenez à décrocher pendant la pause déjeuner

Votre entreprise n'a pas d'espace dédié, il faut donc mettre toutes les chances de votre côté pour vous endormir le plus rapidement et facilement possible. Il faut avoir en tête que siester n'a finalement rien de sorcier : il suffit d'arriver à se détendre au moment précis où la somnolence naturelle pointe le bout de son nez (généralement vous piquez du nez entre 13h30 et 14h). Toute la matinée, vous avez eu les yeux rivés sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone à gérer des mails, des appels et des rendez-vous. Votre cerveau est donc dans un état d'excitation extrême. Prendre le temps de déjeuner dans un environnement calme, sans penser au travail et sans regarder un écran permet de réduire le niveau de stress et d'apaiser l'activité cérébrale pour vous préparer au mieux à la sieste. Lorsque vous vous sentez vraiment en surmenage, n'hésitez pas à aller déjeuner seul.

2. Trouvez-vous le spot parfait

Pour cette partie, il vous faudra effectuer un petit travail d'enquête. Votre objectif : déterminer les endroits les plus calmes de votre entreprise à l'heure du déjeuner. Renseignez-vous auprès des plus jeunes ou allez faire votre repérage vous même, l'essentiel est de vous trouver une salle de réunion qui n'est jamais occupée, un fauteuil oublié dans un coin ou le cas échéant, dans votre voiture. Les siesteurs les plus tout-terrain se contentent parfois des toilettes, mais nous ne conseillons pas ; il faut apprendre à ménager son dos. Si vous avez votre bureau, la question ne se pose même pas, petit chanceux.

3. Équipez-vous

L'avantage de la sieste, c'est qu'elle ne demande pas énormément d'équipement : le tout est de trouver son spot parfait. Pourtant certains accessoires peuvent permettre d'améliorer votre expérience de sieste : masque de nuit, boules quiès, musique calme dans les écouteurs, tapis de yoga, coussin... Rien de tout ceci ne prend de la place et il est facile de les glisser dans un tiroir de votre bureau. Au moment le plus opportun, vous serez très heureux de les avoir à disposition. Pour ceux qui ont un budget à allouer à la sieste, vous pouvez également investir dans un Ostrich Pillow mais attention au mal de dos, et pour mesdames... ça décoiffe !

4. Tenez-vous en à une routine

Vous en êtes à votre première sieste au travail ? Alors ne paniquez pas si vous ne parvenez pas à vous endormir dès les premiers essais. Votre corps a été habitué à ne plus satisfaire ce besoin en sommeil et il faut s'armer de patience pour que vos réflexes biologiques se réajustent. Autant que possible, essayez de vous retrouver au même endroit, au même moment, avec la même musique afin d'envoyer à votre corps les signaux que c'est le bon moment pour s'endormir et récupérer.

5. Assumez et parlez-en

Si vous allez siester dans votre coin sans prévenir personne, vous allez constamment être en état d'alerte de peur que quelqu'un ne vous surprenne. Dans ces conditions, impossible de s'endormir. En parler à vos collaborateurs et même à vos supérieurs vous permettra d'apaiser votre conscience dégradée par des années de complexes contre-natures au sujet de la sieste. Rappelez-vous : vous ne faîtes rien de mal, vous prenez simplement 15 minutes sur votre déjeuner ou sur l'une de vos pauses pour pouvoir vous ressourcer. Vous vous rendrez également compte que vous êtes loin d'être seul et plus vous serez à assumer la pratique de la sieste, plus votre entreprise devra considérer l'ouverture d'un espace dédié.

Rassurez-vous, les salles de sieste en entreprise ne vont pas tarder à se démocratiser d'elles-même à mesure que le milieu managérial rajeunit. C'est d'ailleurs ce que pense Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post, qui a ouvert de nombreuses salles de sieste dans sa carrière : "Je prédis dans les années à venir que les salles de sieste seront aussi universelles que les salles de conférence, parce que la science est maintenant concluante sur la valeur de la sieste. Voulez-vous que des employés épuisés restent épuisés jusqu'à la fin de la journée ou voulez-vous qu'ils fassent une sieste de 20 minutes et aient littéralement une autre journée devant eux ? Parce que c'est comme ça une sieste réparatrice." Merci Arianna, de soutenir notre cause.

"Dans la culture américaine, on aime à penser que la productivité dépend uniquement de l'effort et qu'en travaillant plus, nous produisons plus. Mais la réalité est que nous avons des besoins biologiques en matière de repos qui sont tout aussi important que la nourriture ou l'eau"

 

- Ron Friedman, auteur de The Best Place To Work

L'ouverture d'un espace dédié est souvent accompagné de scepticisme et de gène à l'idée d'être aperçu par ses collègues ou son manager au moment d'entrer dans la salle de sieste. Mais à grand effort de communication et de temps, tout simplement, les gens se laissent tenter et voient immédiatement la différence. Toutefois, la meilleure manière de briser le complexe autour de la sieste est de sensibiliser les leaders des entreprises, pour qu'ils se mettent eux-mêmes à siester. Vous verrez que rapidement, la salle de sieste sera bondée tous les midis et qu'il faudra songer à en ouvrir une seconde.

La Siestoune a pour mission de démocratiser la pratique de la sieste en entreprise grâce à un meuble de sieste dédié aux milieux professionnels. Vous souhaitez en savoir plus ? C'est par ici !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly